news
2e conférence de la diaspora sur la migration


 

2e conférence de la Diaspora sur la migration

 

"MIGRATION: Les chances et les défis"

 

3 septembre 216 (UPU - Union Postale Universelle), Weltpoststrasse 4, 3015 Berne, de 13h à 18h

 

 

Historique et contexte

 

Dans un passé récent, le monde a été témoin d'une autre catastrophe de réfugiés avec des flux massifs de ceux-ci et de migrants dans les différentes parties du monde. Les conflits armés et guerres civiles en Afrique ainsi qu’au Moyen-Orient ont été en grande partie responsable des déplacements régionaux de personnes vers d'autres parties de leur pays, et même au-delà de leurs frontières nationales. De la Libye au Soudan, du Sud-Soudan, de la Somalie, de la République centrafricaine, au Burundi et dans la région des Grand Lacs, ainsi qu’au Nord-Est du Nigeria et de la région du Bassin du lac Tchad, ces pays et régions ont généralement connu peu de paix durant ces dernières années. De même, les conflits en Syrie, en Irak, en Afghanistan, au Yémen, les relations tendues israélo-palestiniennes n’ont pas rendu le monde plus sécuritaire. En 2015, quelques 40'000 réfugiés ont trouvé refuge en Suisse. Plus d'un million de réfugiés sont arrivés en Europe continental dans la même année. En fin Février 2016, plus de 100'000 réfugiés sont déjà arrivés en Europe selon le HCR. 92 pays ont indiqué la volonté de participer au sommet de réfugiés à Genève en mars 2016. Si chacun de ces pays s’engagerait à recevoir environ 50'000 réfugiés, cela marquera le début de la fin de la présente crise.

En Afrique, les réfugiés ont trouvé des pays d’accueil comme le Soudan, l'Algérie, le Kenya, le Cameroun, le Rwanda, la République démocratique du Congo, ainsi que l'Ethiopie comme ayant reçu le plus grand nombre de réfugiés en Afrique. Le Kenya en particulier, a eu des différents défis émanant de réfugiés résidants sur son territoire, mais toutefois est demeuré un pays d‘accueil et de soutien aux migrants. L’Ouganda accueille actuellement plus de 500'000 réfugiés et pratique une des politiques d’accueil la plus ouverte dans le monde. Ceci est un témoignage vivant d'une société ouverte. Les statistiques officielles montrent que plus de 80% des réfugiés africains demeurent dans le continent africain. Le Liban, la Jordanie et l’Iraq gèrent également un flux massif de réfugiés provenant des pays voisins. Depuis l'année dernière, plus de 3 millions de réfugiés et de migrants sont arrivés en Europe. La Turquie a généreusement abrité et offert l’hospitalité à plus de 2.7 millions de réfugiés en provenance de Syrie et d'Irak. L’Allemagne pour sa part a accueilli plus de 800'000 réfugiés durant cette période.

C’est dans ce contexte que le Conseil de la Diaspora Africaine de Suisse a tenu sa première conférence sur les migrations africaines vers l'Europe en Septembre 2015 à Berne, sur le thème: "Le Drame de la Méditerranée et son impact sur les politiques migratoires européennes". La conférence visait à explorer et de comprendre les sources des conflits en Afrique et les moyens éventuels de les affronter ainsi que l'impact du drame de la Méditerranée sur les politiques migratoires vers les pays européens et comment elles peuvent affecter l'Afrique et les migrants africains en Europe. Dans sa déclaration qui a suivi la conférence, la Diaspora Africaine de Suisse a appelé à une meilleure coordination, coopération et compréhension en vue de gérer plus efficacement les migrations en Europe.

 

L'Union africaine (UA) et les Communautés économiques régionales en Afrique (CERs) ont également développés des initiatives différentes, des instruments et des mécanismes pour gérer les migrations intra-africaine, à savoir: Grande Corne de l’ Afrique, l’initiative de la Commission de l'UA contre la traite (COMMIT de lutte contre le trafic des êtres humains) , l’intra- régional mobilité et la libre circulation des personnes, le processus de Khartoum, processus de Rabat ... En Novembre 2015, l'UA et l'UE se sont réunis lors d'un sommet à La Valette (Malte), dans un dialogue de réflexion et de partage des valeurs et des pratiques communes ainsi que des ponts de politiques de migration sur le principe de gagnant-gagnant (win-win), nommé ( plan action de La Valette). A la suite de quoi, l'UA, les CERs, les pays africains et leurs partenaires de coopération, y compris la diaspora africaine de Suisse, se sont réunis en Décembre dernier à Nairobi, sur les consultations post Valette-migration pour développer une stratégie commune. Les consultations se sont clôturées par des mesures concrètes et un plan d'action.

La Diaspora africaine soutenait également que les migrations, lorsqu’elles sont bien gérées, atténuées d'hypocrisie, dépeignent de grandes opportunités pour le développement et défis qui s’y rattachent. Le Conseil a donc choisi comme thème de la conférence de cette année :«Migration: opportunités et défis".

 

En Europe, ainsi qu'en Suisse, la migration est restée thème majeur et important du discours dans le spectre politique, social et économique. Il y a beaucoup d'idées fausses dans le public et beaucoup semblent ne pas comprendre la réalité actuelle des migrants et des réfugiés. Ce manque d'information est dangereux pour le maintien de la paix et l'harmonie dans la population entre les migrants et les indigènes. C’est dans ces conditions que le Conseil de la diaspora africaine de Suisse en collaboration avec ses partenaires organise cette conférence afin de clarifier certaines idées fausses et ainsi favoriser une meilleure société pacifique et harmonieuse.

Il est également une occasion pour la diaspora africaine de partager les expériences et les bonnes pratiques dans le dialogue qui se tient avec les autorités suisses et d’autres institutions chargées de la gestion de la migration.

 

 

Objectifs

 

La conférence vise à sensibiliser, informer la communauté africaine et les amis de l'Afrique ainsi que les Suisses des opportunités immenses attachées à la migration. La conférence de cette année réunira des experts dans le domaine de la migration et du développement qui permettront d’explorer les avantages de la migration qui offrent des opportunités et défis rattachés, les analyser et proposer des solutions.

 

 

Activités

 

Pour atteindre les objectifs mentionnés ci-dessus, le Conseil de la Diaspora Africaine de Suisse organise le 3 septembre, 2015 à l’Union Postale Universelle UPU, (Weltpost) Weltpoststrasse 4, 3015 Bern, de 13h00 à 18h, une conférence-débat sur la migration africaine en Europe sur la thème: « migration: opportunités et défis ». Les langues du colloque sont le français et l'anglais pour permettre au plus grand nombre de participants de comprendre le message dans leur propre langue. Cela nécessitera une infrastructure importante pour offrir l'interprétariat simultané.

 

Nous comptons sur la participation et contributions des services de l'immigration comme le Secrétariat d'Etat pour les migrations SEM, l’Office fédérale de la statistique, des experts de la société civile comme l'Organisation Internationale pour les Migrations OIM, la Plateforme de la société civile suisse sur la migration et le développement, Caritas, les médias et des instances politiques.

Les experts de la diaspora en Europe sont également invités à partager leurs expertises et les meilleures pratiques à travers l'Europe. Après les présentations préliminaires, un panel d'experts discutera des faits et des chiffres et des questions soulevées ainsi que leurs portées. Cette étape sera suivie d’une session interactive avec questions et réponses. Il y aura prix diaspora de la migration, un apéro et un communiqué de presse sous forme d'une Déclaration et un rapport à la fin de la conférence.

Près de 100 participants sont attendus à la conférence, composée des membres de la diaspora africaine, de la Confédération suisse ainsi que d'autres amis d’Afrique.

 

Impact

 

- Fort de son expérience, la communauté africaine et les Suisses sont mieux informés sur les opportunités et les défis de la migration.

- Il y a une meilleure compréhension de la migration qui favorise une bonne et harmonieuse cohabitation dans la société et décourage les actes de discrimination et d'agression raciale contre la population des migrants.

- Les idées et les projets de développement pour stimuler la migration et ce qui est lié au développement sont ainsi encouragés - Les victimes de la migration sont encouragées à se manifester et profiter de l’opportunité d'être dirigé vers des professionnels pour orientation, protection et soutien.

- Les autorités ont la possibilité de mieux clarifier et de préciser aux participants les règles, les instruments et procédures à explorer, les avantages et opportunités de la migration et d'atténuer les défis juridiques adjacents.

 

 

 

 

Organisation

 

African Diaspora Council of Switzerland
African Foundation for Migration and Development, ZH Espace Afrique Internationale, GE
Gilec Consulting, VD
SomaliCare, BE
Convention des Congolais à l’étranger, GE
Somali Swiss Diaspora, ZH
Hakuna Matata, BS
Ajere African Heritage

 

 

 

www.africancouncil.ch

 

 

-------------------------------------------

Simon Mocong pour Mia-Culture

Source: Communiqué de presse African Council








D'autres articles dans la catégorie Société :







Ecrivez et appuyez sur [ENTER]


Agenda :