news
Football: Roger kabamba propose le consulting

Culture(s) : Congo (RDC)


FOOTBALL:
INTERVIEW DE ROGER KABAMBA KABEYA
CONSULTANT

Ancien joueur de football semi professionnel, Roger Kabamba fut un footballeur d'exception qui ne connut pas la carrière qu'il aurait mérité. C'était une époque où le football ne connaissait pas le même essor qu'aujourd'hui et où les joueurs d'origine africaine se faisaient difficilement une place au soleil...

Roger Kabamba laissa des souvenirs mémorables à tout les amateurs de sports de la Riviera vaudoise. Il évolua notamment au Lausanne Sports et au Vevey Sports.

A la fin de sa carrière de joueur, il décida de rester actifs dans le milieu du football, c'est ainsi qu'il officie en tant que consultant auprès de nombreux clubs romands.

Je retrouve R.K. à Genève, sa ville de résidence, et bien qu'il ait une quarantaine d'année, je constate qu'il a su garder la silhouette de ses vingt ans. Ce qui est une performance de nos jours....

SMS pour MIA (ci après:MIA):
Bonjour Roger, peux tu te présenter à nos lecteurs ?

Roger Kabamba (ci-après: RK):
Je suis un congolais (ndlr: RDC) passionné de football. Je réside depuis une trentaine d'années en Suisse. Je peux dire que je connais très bien le football Suisse et plus particulièrement le football romand. J'ai été formé au Lausanne Sports et j ai évolué pendant plus d'une dizaine d'année en 1ère ligue. Je suis aujourd'hui hui consultant auprès de clubs de challenge league, 1ère ligue et 2ème ligue inter. Je conseille des joueurs occidentaux et africains.

MIA:
Je sais que tu étais un joueur prometteur à l'époque. Tu côtoyais à l'entrainement des joueurs tel Philippe Douglas, et surtout Stéphane Chapuisat... mais que s'est il passé ?

RK:
A l'époque, les choses étaient différentes. Il fallait tout d'abord avoir des relations et être bien entouré. Dans mon cas, j'étais seul en Suisse. De plus, les joueurs africains ne perçaient pas comme aujourd hui. Pas de manager, pas de soutien, et encore moins d'encadrement...

MIA:
Comment as tu fini par devenir consultant ?

RK:
Après une carrière semi professionnelle de près d'une dizaine d'années, malgré le fait que je n'ai pas réussi à décrocher un contrat professionnelle. J'avais tout de même envie de rester dans le milieu.
Ma bonne réputation et mon sérieux ont joué en ma faveur. Les clubs font souvent appelle à moi pour approcher des joueurs d'origine africaine. Mes connaissances footballistiques me permettent de recruter de bons éléments à destination des clubs ou encore pour les agents FIFA.

MIA:
Que penses tu de la situation des joueurs d'origine africaine en Suisse ?

RK:
Elle n'est pas bonne. Je dirai même qu'il y en a de moins en moins...

MIA:
Pourquoi?

RK:
Parce que les bons joueurs africains ne passent plus par la Suisse comme c'était le cas avec les Nonda, Bouba Diop, Wilson Oruma, Henri Camara,... Et c'est dommage car la Suisse est un bon tremplin pour les plus grands clubs européens.

MIA:
Quels sont tes derniers faits d'armes ?

RK:
J'ai contribué à ce que Junior Moukoko signe comme attaquant au Servette FC en 2007. Et Actuellement, je conseille Luc Mahop. Un jeune joueur camerounais très prometteur qui évolue au Monthey FC (2ème ligue inter). Je conseille aussi Harlem Gnorere qui évolue lui au FC Bulle ( en 1ère ligue). Je pense pouvoir affirmer que ces deux joueurs sont promis à de belles carrières professionnelles.

MIA:
Pourquoi parle-tu de « conseils », n'es tu pas tout simplement manager ?

RK:
Mon travail est différent et plus complet. Je prépare les joueurs pour des carrières pro. Nous (ndlr: lui et ses partenaires) les faisons évoluer dans des ligues inférieures afin qu'ils s'aguerrissent physiquement et mentalement en se confrontant à des hommes. Les joueurs que je conseille sont souvent très jeunes et ne sont pas encore prêts à supporter un engagement physique dur. Ces petites transitions les préparent pour le haut niveau.
A l'exemple de Bakari qui s entraine actuellement avec la première équipe de Neuchâtel Xamax mais joue avec la 2ème équipe des -21 ans qui évolue en 2ème ligue inter.
Je conseille à tous les joueurs de ne pas brûler les étapes mais de faire preuve de patience, de persévérance mais aussi et surtout de discipline.


MIA:
Comment vois tu ton avenir?

RK:
De plus en plus professionnelle

MIA:
Dans quel sens ?

RK:
Je souhaite en faire ma profession en tant que consultant et non manager car maintenant il faut aller plus loin que le management. En Suisse, les clubs ne sont pas assez riches pour posséder leurs propres cellules de recrutement. Ils achètent des joueurs aux coups par coups sans véritable stratégie de recrutement sur le long terme. Il est plus judicieux de mandater des personnes indépendantes capables de remplir cette tâche. Comme moi par exemple...

MIA:
Qu'elles sont les solutions que tu proposes ?

RK:
Dealer avec plusieurs clubs. Discuter avec eux afin de connaître leurs besoins. Ensuite, je visionne les joueurs puis je les propose aux clubs avec un dossier complet (mensurations, état santé, forme actuelle, clubs précédents, détails du contrat, prétentions, etc.).


MIA:
Pourquoi les clubs feraient-ils appel à toi plutôt qu'à une autre structure ?

RK:
Je propose une nouvelle façon de travailler qui n'existe pas en Suisse. A l'exemple de Carlos Bianchi qui a introduit le consulting dans le football argentin.

Voilà le processus:
1: Discussion avec le club (connaître leurs besoins)
2: Recherche de joueurs
3. Proposition de plusieurs joueurs pour chaque demande
4: Le club choisit et fait venir le ou les joueurs qui les intéressent en test.

C'est vraiment un autre rapport avec les clubs. Ce n'est plus une relation à sens unique mais une véritable collaboration gagnant-gagnant.

MIA:
Si un joueur ou un club désire te rencontrer comment peuvent-ils te contacter ?

RK:
roger_kabamba@yahoo.fr


(Ndlr: interview effectuée par SMS)




D'autres articles dans la catégorie Sports :







Ecrivez et appuyez sur [ENTER]


Agenda :